Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Jeu arrow Regles du jeu

A visiter

Retrouvez le Gaelic Football Bro Leon sur Facebook

facebook.jpg

 

Visitez le site de la Ligue Bretonne de Football Gaélique

Logo_LBFG_130.png

 

Visiter le site de notre club ami en Irlande, Naomh Olaf 

logo_naomholaf.jpg

 

Regles du jeu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

Le football gaélique est un mélange de diverses règles ou façons de jouer issues de divers sports. A première vue, c'est un mélange de football et de rugby. Mais il y a aussi un peu de handball, de basket ou de volley.
Ci-dessous, vous trouverez un détail des principales règles du football gaélique.

LANCEMENT DU JEU

L'engagement est un entre-deux. L'arbitre fait face aux joueurs et lance le ballon aux quatres, deux de chaque équipe. Ceux-ci sont placés dans leur zone défensive, de part et d'autre de la ligne médiane. Le reste des joueurs est réparti sur le terrain, suivant leurs postes, au delà des lignes de 45 mètres.

PORTÉS DE BALLE

Porté de balle
Un porté de balle à la main

Le joueur peut aussi bien porter le ballon à la main qu'au pied.

Si il décide de jouer au pied, il peut aller n'importe où sur le terrain sans contraintes.

Lorsqu'il a la ballon à la main, le porteur de la balle ne peut pas faire plus de quatre pas, sinon un "marcher" est sanctionné. Pour continuer à progresser, le joueur peut effectuer :

  • un dribble et repartir pour quatre pas. Attention, il ne peut refaire ce geste une deuxième fois. Il doit toucher le ballon avec le pied pour être autorisé à re-dibbler.
  • un solo ou toe-tap, qui consiste à lâcher le ballon sur son pied et le renvoyer ainsi dans ses propres mains.

PRISE DE BALLE

Lorsque le ballon est au sol, il est interdit de le ramasser directement avec les mains. Il faut effectuer un pick-up, c'est-à-dire décoller le ballon du sol par un coup de pied. On peut comparer ce geste à une pichenette. Les femmes, tout comme le gardien dans son rectangle des 6 mètres, sont exemptes de cette règle et peuvent ramasser librement le ballon à terre.

Pour récupérer la balle à un adversaire, les tacles et les plaquages sont interdits. Seul le contact épaule contre épaule est autorisé, ainsi que frapper dans le ballon avec une seule main.

 

PASSES

La passe à la main est autorisée mais il ne faut pas jeter la balle. Il faut la propulser, un peu à la manière de la manchette de volley-ball. Mais le ballon ne doit pas quitter la main sur laquelle il est posé avant le contact avec l'autre main.

 

REMISES EN JEU

Elles sont différentes en fonction des cas suivants :

  • Après un but ou un point : le gardien relance ballon au sol à partir de sa ligne des 22 mètres,
  • Après une sortie de but : renvoi du ballon, au sol à partir de la ligne des 6 mètres,
  • Les corners, c'est-à-dire qu'un joueur a sorti la balle dérrière sa ligne de but : l'équipe adverse joue le ballon au pied, au sol ou balle en main, sur la ligne des 45 mètres, face à l'endroit de la sortie du ballon,
  • Les touches : le joueur remet en jeu, balle en main et dégagement au pied.
  • Les coup-francs se jouent à l'endroit de la faute, à la main ou au pied, et dans ce dernier cas, le joueur a le choix entre poser le ballon au sol ou le garder en main, sauf en cas de penalty (au sol).

ARBITRAGE

Il y a un arbitre de champ, deux juges de touche et quatre assesseurs, situés deux-à-deux à côté de chaque but. Ces derniers agitent un drapeau blanc pour valider les points.
C'est l'arbitre qui prend les décisions finales, mais les six autres officiels doivent donner leur avis dans les cas litigieux et signaler ces cas.

 

FAUTES

Voici une liste des fautes sanctionnées au football gaélique :

Les fautes techniques :

  • jeter la balle au lieu de faire la passe règlementaire
  • envoyer la balle hors du terrain
  • faire volontairement obstacle avec son corps pour "tuer" la balle
  • arracher la balle à un adversaire qui la tient
  • dribbler plus d'une fois consécutivement avec la balle après s'en être emparé

Ces fautes n'ont pas de conséquences règlementaires pour les joueurs.

Les fautes agressives :

  • retenir ou essayer de retenir un adversaire
  • frapper ou essayer de frapper un adversaire
  • percuter un adversaire
  • se comporter de façon dangereuse envers l'adversaire
  • s'en prendre à un membre du corps arbitral

Ces fautes peuvent valoir au joueur un carton (jaune ou rouge)

Faute particulière :

Il existe enfin un troisième type de faute, appelé Dissent , qui consiste à systématiquement contester les décisions de l'arbitre.

En cas de faute, un joueur peut recevoir un carton jaune. S'il en prend un deuxième, cela équivaut à un carton rouge et le joueur est exclu du match. On peut prendre directement un carton rouge en cas de faute grave.
 

Partenaires

  • Advertisement
  • Advertisement
  • Advertisement

SKED

LOGO SKED.jpg
Nous sommes adhérents de SKED, qui fédère les acteurs de la culture bretonne dans le Pays de Brest